La plongée dans le Grand Cul de Sac Marin de Guadeloupe.

Les poissons étranges du récif.

Armure, piquants, invisible ou poison.


Rédigé le Jeudi 1 Octobre 2020 à 15:33 | Lu 78 commentaire(s)

Pour se défendre, les Diodons ou Poissons Armés ont la particularité d'avoir un corps recouvert d'épines qui peut se gonfler. Les Poissons Coffres se sont fait une armure et les Poissons Globes possèdent une toxine. Se rendre invisible par mimétisme avec son environnement, c’est la technique employée par le Poisson Antennaire qui chasse à l’affût.


Généralités

Nager comme un poisson ! Personne ne nage mieux qu’un poisson, pourtant il existe des poissons de récif patauds qui ne savent pas nager ou qui ont une nage très lente. Ils ont dû pour se défendre ou capturer leurs proies développer des stratégies.
Les diodons et tétrodons ont la faculté de se gonfler d’eau lorsqu’ils sont agressés. Mais en plus, les diodons ont la peau recouverte de petites épines rigide, d’où leur nom de poissons armés. Les tétrodons quant à eux ont la peau lisse, leur seconde défense, une toxine qui les rends impropre à la consommation.
Eden Plongée, centre Ambassadeur de longitude 181, recommande de ne pas provoquer les Diodons lors de vos plongées exploration dans le Parc National de Guadeloupe pour les faire gonfler : le stress peut être mortel pour eux !
Les poissons coffres ont le corps protégé par une carapace osseuse triangulaire. Cette rigidité ne leur permet pas de nager vite. Ils se propulsent en godillant à l’aide de leurs nageoires dorsales, pectorales et anales.
Les poissons crapauds ont un corps massif globuleux et ils ont renoncé à nager. Ils préfèrent chasser à l’affût invisible grâce à leur camouflage. Patients, ils peuvent attendre de longue heures qu’une proie s’approche suffisamment de leur bouche protractile.
Sa grande bouche extensible lui permet d'avaler des proies presque aussi grosse que lui.
Sa grande bouche extensible lui permet d'avaler des proies presque aussi grosse que lui.

Les Diodons des poissons bien armés.

Dans le monde sous-marin pour y vivre et il survivre il faut parfois faire preuve d’inventivité pour se défendre contre les prédateurs surtout lorsqu’on est lent.
Les Diodons ou Poissons-armés également appelés Poissons Porc-épic ont choisi la technique de la grenouille qui veut de faire aussi grosse que le bœuf. Ils sont en effet capables de remplir leur estomac d’eau ce qui a pour effet d’augmenter considérablement leur taille pour impressionner l’adversaire.
L’effet de dissuasion est amplifié par l’érection de longues épines, normalement rabattues vers l’arrière, qui se dressent à la verticale.
Le nom scientifique vient du grec « diodon » qui signifie « deux dents ». Ces dents forment un bec puissant qui leur permet de se nourrir de crustacés ou de mollusques même pourvus de coquilles les plus coriaces. Il est fortement décommandé d’aller mettre un doigt dans la bouche d’un diodon, les imprudents peuvent y laisser une phalange.
Leurs proies favorites : les Bernards l'ermite, les crabes, langoustes, mollusques et surtout les grands oursins. Également mangeur de coraux, les Diodons ne se contente pas des polypes charnus qui les constituent mais broient également leur squelette calcaire.
Ils sont actifs à l'aube et au crépuscule. Pendant la journée, ils se cachent sous les roches surplombantes et les formations coralliennes ou dans des crevasses.
Les Diodons sont des poissons peu farouches qui se laissent approcher facilement par les plongeurs pour le bonheur des photographes.

Grand Diodon (Diodon hystrix) posséde un bec puissant.
Grand Diodon (Diodon hystrix) posséde un bec puissant.

Le Grand Diodon.

Le Grand Diodon (Diodon hystrix), reconnaissables à sa silhouette ovale, ses grands yeux mobiles et son corps hérissé de piquants. Il peut atteindre une taille respectable de 90 centimètres, il se distingue par la présence de très nombreux points noirs sur tout le corps. Il vit le plus souvent dans le récif corallien où il trouve sa nourriture. Relativement craintif il se réfugie dans les cavités, en l’approchant lentement vous pourrez croiser d’assez près son regard globuleux.

Un Petit Diodon (Diodon holocanthus) photographié en plongée de nuit.
Un Petit Diodon (Diodon holocanthus) photographié en plongée de nuit.

Le Petit Diodon.

Le Petit Diodon (Diodon holocanthus) à une taille de 20 à 50 centimètres. Son corps est complètement recouvert d’épines rabattues vers l’arrière qu’il redresse à la moindre alerte. On le rencontre dans les herbiers ou dans le récif où il se nourrit de mollusque.

Le Diodon Araignée (Cychlichthys antillarum) a le corps recouvert d'un réseau en toile d'araignée.
Le Diodon Araignée (Cychlichthys antillarum) a le corps recouvert d'un réseau en toile d'araignée.

Le Diodon Araignée.

Le Diodon Araignée (Cychlichthys antillarum) possède des épines plus courtes que chez les précédents, mais dressées en permanence. Son corps recouvert d’un réseau noir en « toile d’araignée » lui permet de se confondre dans son environnement. Très craintif il se gonfle au moindre dérangement même si on ne le touche pas.

Diodon à Antennes (Chilomycterus antennatus), il posséde des épines souples sur le dessus de la tête comme des antennes.
Diodon à Antennes (Chilomycterus antennatus), il posséde des épines souples sur le dessus de la tête comme des antennes.

Le Diodon à Antennes.

Diodon à Antennes (Chilomycterus antennatus), il ressemble dans sa forme au Diodon Araignée mais on le distingue par des épines plus souples et plus allongées comme des antennes sur le dessus de la tête et par une tache noire ovale au-dessus de la pectorale. Il est peu commun en Guadeloupe.

Les poissons en armure, les Poissons Coffres.

La caractéristique commune aux Poissons Coffres c’est qu’ils ne possèdent pas d’arêtes. Leur corps est protégé par une carapace formée de plaques osseuses soudées entre elles qui ne laissent le passage que pour la bouche, l'anus, les narines, les ouvertures branchiales et les nageoires.  
La forme de cette carapace « blindée » est à l’origine de leur surnom de Poisson Coffre. Ils sont en outre recouvert d’un mucus toxique qui peut être mortel pour les autres poissons.

Poisson coffre mouton Guadeloupe
Poisson coffre mouton Guadeloupe

Le Coffre Mouton.

Le poisson Coffre Mouton (Lactophrys triqueter) est le plus commun des Poissons Coffre des Caraïbes. Peu farouche il se laisse facilement approcher.
Leur alimentation est faite de petits invertébrés (crustacés, vers …). Vous les verrez parfois « souffler » un jet d’eau avec leur bouche pour dénicher leurs proies dans le sable.
Les juvéniles, de la taille d’un petit pois, ressemblent à une bille noire avec des points blancs qui flotte entre deux eaux. On a du mal à distinguer les yeux, la bouche ou les nageoires.

Poisson coffre zinga Guadeloupe
Poisson coffre zinga Guadeloupe

Le Coffre Zinga.

Le poisson Coffre Zinga (Lactophrys bicaudalis) est peu commun, il est difficile à approcher. Craintif, il s’enfuit à l’approche du plongeur.
Il se nourrit de tout ce qu’il trouve, d’échinodermes (holothuries, oursins), de crustacés et d’ascidies.

Poisson coffre à cornes Guadeloupe
Poisson coffre à cornes Guadeloupe

Le Coffre Nid d’Abeille.

Le poisson Coffre à Cornes (Lactophrys polygonia) est appelé Coffre nid d’Abeille en raison des motifs en nid d’abeille qui le couvrent.
Mais également poisson vache en raison des cornes qu’il porte au-dessus des yeux.  Très craintif, il reste immobile avant de s’enfuir. Pour réussir à l’approcher il faut faire semblant de ne pas s’intéresser à lui par une approche indirecte.
Il se nourrit d’éponges, de crevettes, de gorgones et d’ascidies.

Les empoisonneurs, les Poissons Globes.

Les poissons Globes appartiennent à la famille des Tétrodons. Ils ont la particularité de contenir des toxines résistantes à la cuisson, dans leur peau, leurs viscères et leurs gonades. Ce qui les rend impropre à la consommation.
Ils disposent également d’un autre mécanisme de défense, qui consiste à se gonfler d'eau comme un ballon, pour augmenter leur volume, grâce à une annexe de leur estomac qui est extensible.

Canthigaster des Caraïbes.
Canthigaster des Caraïbes.

Le Canthigaster.

Le Canthigaster des Caraïbes (Canthigaster rostrata) est très commun, on le rencontre dans le récif et sur les herbiers. Il se laisse approcher facilement. Il se nourrit d’algues et d’invertébrés.

Le Poisson Globe à Colliers.

Le Poisson Globe à Collier (Sphoeroides spengleri), vit sur les fonds sablonneux ou les herbiers où il se confond avec l’environnement.
C’est un poisson discret qui se nourrit de petits invertébrés. Vous pourrez l’apercevoir faire des marches arrière ou des rotations complètes sur lui-même lorsqu’il est en chasse.

L'antennaire agite son leurre, duppé un poisson Demoiselle s'approche ...
L'antennaire agite son leurre, duppé un poisson Demoiselle s'approche ...

Un poisson pêcheur à la ligne ! Le poisson Crapaud.

Le nom de poisson pêcheur vient du fait qu’il possède sur le dessus de la tête une ligne terminé par un leurre qu’il agite afin d'attirer sa proie.
Son nom scientifique est « Antennarius multiocellatus » en raison des taches ou ocelles qu’il porte sur le corps et la nageoire caudale. Mais on l'appelle plus familièrement poisson antennaire longue ligne, poisson pêcheur ou poisson crapaud.

Son camouflage est parfait, le rendant invisible au plongeur néophyte.
Son camouflage est parfait, le rendant invisible au plongeur néophyte.

Il chasse à l'affût.

C'est un petit poisson qui mesure de 7 à 20 cm. Le corps massif est recouvert d’une peau rugueuse sans écailles, il est doté d’une bouche énorme pour avaler ses proies.
Bien calé sur ses nageoires pelviennes et pectorales qui se sont transformées peu à peu en sorte de pattes, le poisson antennaire ne fait plus qu'un avec son environnement. Il pousse le mimétisme jusqu'à prendre les teintes de son environnement. C’est un roi du camouflage.
Invisible, il agite son leurre suspendu au-dessus de sa tête afin d’attirer sa proie.
Lorsque celle-ci est suffisamment proche, il propulse son énorme bouche protractile ce qui produit une aspiration et la proie est littéralement gobée.

Ce poisson crapaud a pris la teinte de l'éponge corde sur laquelle il se tient.
Ce poisson crapaud a pris la teinte de l'éponge corde sur laquelle il se tient.

Il vit à faible profondeur.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la fiche Doris  qui lui est consacrée.
Il préfère vivre à faible profondeur, à Port Louis dans le Grand Cul de Sac Marin. En plongée, vous le rencontrerez entre de 4 à 6 mètres ou il étonne les plongeurs novices mais également les plongeurs confirmés par son apparence insolite.
Le poisson Antennaire peut être jaune, vert, marron, noir ou rouge ... Il adapte sa couleur à l'environnement sur lequel il se trouve.
On peut le rencontrer sur le site à baptême  du Trou à l'Orage dans le Grand Cul de Sac Marin.

Autres pages concernant les poissons :