La plongée dans le Grand Cul de Sac Marin de Guadeloupe.

Environ 150 hippocampes nés à l’aquarium de la Guadeloupe ont découvert leur élément naturel.

Le "Cheval de Mer", un poisson insolite.


Rédigé le Samedi 10 Octobre 2020 à 09:59 | Lu 12113 commentaire(s)

Les Hippocampes ont la particularité de se confondre avec leur environnement. Parfaitement immobile, accroché par la queue à une éponge, il échappe la plupart du temps au regard du plongeur. Aussi que d’émerveillement lorsqu’on en découvre un !


Nos bébés hippocampes nés en aquarium retrouvent leur élément naturel.
Nos bébés hippocampes nés en aquarium retrouvent leur élément naturel.

En 2014, l’Aquarium de Guadeloupe a eu une recrudescence de naissance de bébés hippocampe, pas moins de 150 !
Le centre Eden Plongée s'est proposé de les accueillir sur l'un des sites à baptêmes, « le Trou à l'Orage » situé dans le Grand Cul de Sac Marin en face de Petit Canal.
A cet endroit existe un cratère circulaire d'une quinzaine de mètres de diamètre et profond de dix dans lequel il y a une résurgence d’eau douce. Tout autour s’étend un herbier.
Cet endroit offre un abri à de nombreuses espèces animales et en particulier à des alevins.
C'est là que nos hippocampes âgés de 4 à 6 mois ont été remis en liberté.
 


Hippocampe long-nez (Hippocampus reidi).
Hippocampe long-nez (Hippocampus reidi).

On ne peut être qu’étonné par cet étrange animal. L'Hippocampe s’accroche sur un support à l’aide de sa queue préhensile comme celle d’un singe, son corps est cuirassé comme un crustacé, son cou et sa tête ressemblent à ceux d’un cheval, ses yeux indépendants sont orientables comme ceux du Carrelet Tropicale et il possède une poche ventrale comme les kangourous.
Leur régime alimentaire est très spécifique. En effet le museau tubulaire de l'hippocampe lui permet d'aspirer que de minuscules invertébrés comme les crustacés : copépodes  et crevettes mysidacés. J’ai eu l’occasion plusieurs fois d’en observer en train de se nourrir de minuscules crevettes. Il chasse à vue, et doivent faire preuve de précision en pointant leur museau sur la proie qui est littéralement aspiré. C’est un tir de sarbacane inversé.
On en rencontre sur nos sites de plongée !
 


La livraie est trés variable chez l'Hippocampe Long Nez.
La livraie est trés variable chez l'Hippocampe Long Nez.
Les hippocampes mâles ont une poche incubatrice à la base de la queue. Lors de l’accouplement, la femelle y déposera ses œufs. Ensuite, à la charge du mâle de gérer la « couvaison ». Après leur éclosion les jeunes hippocampes seront expulsés. Ils mesurent alors que quelques millimètres et partent dans toutes les directions.
Pour échapper aux prédateurs leur moyen de défense est le mimétisme. Ils se fondent dans le décor en prenant la teinte dominante de leur environnement, des marbrures, bandes et des taches de couleurs différentes viennent rompre sa silhouette. Parfois des lambeaux cutanés qui ornent surtout la tête estompent son contour.
 

Certains hippocampes se sont fixés, d'autres ont préféré partir à l'aventure.
Certains hippocampes se sont fixés, d'autres ont préféré partir à l'aventure.
Lorsqu’il se déplace, ils privilégient la reptation en passant d’un support à l’autre en utilisant sa queue. La nage proprement dite se fait par ondulation de sa nageoire dorsale, le déplacement se fait verticalement.
Il est fréquent de les trouver par deux dans une zone bien déterminée. Leur durée de vie varie de 5 à 7 ans et il n'est pas rare de les trouver pendant plusieurs années accrochées au même support.
Il existe deux espèces d'hippocampe en Guadeloupe : l'Hippocampe long-nez (Hippocampus reidi) et l'Hippocampe du Nord (Hippocampus erectus).