Club, école et centre de plongée Guadeloupe de Port Louis dirigé par Christophe et Eric





Club Eden Plongée
25, bd. A. R. Boisneuf
97117 Port-Louis Guadeloupe
==> Tel : 0690 68 12 27
Tous les jours.
Rendez-vous 8 H 30 et 13 h 30




Voir des Murènes en plongée en Guadeloupe.

Les Murènes des Antilles et de Guadeloupe.


Rédigé le Dimanche 15 Février 2015 à 18:38 | Lu 35927 fois


Présentes aux Antilles et en Guadeloupe, les murènes souffrent d'une mauvaise réputation. Leur ressemblance avec les serpents y sont sans doute pour quelque chose. La journée, la murène reste cachée dans un rocher mais il n'est pas rare de les rencontrer en plongée.


Murène noire curieuse
Murène noire curieuse
Lors de vos plongées exploration dans le Parc National de Guadeloupe vous pouvez rencontrer 5 espèces de Murènes. Invisibles la plupart du temps les moniteurs de plongée d’Eden Plongée vous les feront découvrir.
Les murènes font peurs, mais elles fascinent et on ne peut s'empêcher de les observer.
La tête dépassant de son trou, elle surveille les alentours. Curieuse elle sortira une partie de son corps mais reste toujours prête à se réfugier dans son antre.
La murène est inoffensive pour l'homme à moins bien sur d'être attaqué par lui.
La plupart des murènes possèdent une denture impressionnante. Les dents tels des dagues sont prêtes à s'enfoncer dans les chaires et à les lacérées.
Rien dans son attitude n'inspire la confiance. Le mouvement continu de la mâchoire qui s'ouvre et se ferme lui donne un air agressif. Ces mouvements ne doivent pas être interprétés comme une menace : il s’agit simplement d’un mécanisme indispensable à une bonne circulation de l’eau dans les branchies.

La Murène verte a une dentition impressionnante et sa morsure est redoutable.
La Murène verte a une dentition impressionnante et sa morsure est redoutable.

Ne les provoquez pas !

Si vous ne la provoquez pas, il ne se passera rien. Les murènes de Guadeloupe ne sont pas agressives.
Mais une murène peut devenir dangereuse si vous tentez de la toucher ou si vous la nourrissez.
Elle mordra alors pour se défendre ou prendra vos mains pour de la nourriture !
La morsure est redoutable et très douloureuse.

Murène noire, murène tachetée (Gymnothorax moringa).
Murène noire, murène tachetée (Gymnothorax moringa).

Murène noire, murène tachetée (Gymnothorax moringa).

C’est la plus commune des murènes de Guadeloupe, elle est facilement reconnaissable aux points noirs qui recouvrent son corps.
Par la taille, elle arrive en seconde place des murènes avec ses 1,20 mètres. Mais du point de vu agressivité, elle est la première. Elle réagit très vite à la provocation et devient vite imprévisible si elle sent de la nourriture.
C’est une murène solitaire et sédentaire qui sort de son abri au crépuscule pour se mettre en chasse. Elle se nourrit principalement de petits poissons qu’elle repère grâce à son odorat très développé. A l’inverse sa vision est mauvaise.
La Murène Noire partage parfois son trou avec plusieurs types de crevettes nettoyeuses qui la débarrasse des parasites de sa peau.
Sa longévité peut atteindre 10 ans.

Murène verte, Congre vert ( Gymnothorax funebris).
Murène verte, Congre vert ( Gymnothorax funebris).

Murène verte, Congre vert ( Gymnothorax funebris).

Sa couleur est uniformément verte, elle est entièrement recouverte d’un mucus jaune qui lui sert de protection contre les parasites. C’est lui qui donne cette couleur verte à la murène.
C'est la plus grande murène des Antilles, elle peut atteindre 2,40 mètres de long. Elle n'est pas agressive (heureusement) après vous avoir observé dans la plupart des cas elle se réfugie au plus profond de sa cachette.
En Guadeloupe, elle est appelée Congre Vert et bien que porteuse de la Ciguatera* elle est régulièrement consommée au risque de s’intoxiquer.
* La Ciguatéra est une intoxication alimentaire causé par la consommation de la chair de poissons contaminés par des micros algues benthiques présente dans le récif. Cette toxine s’accumule et augmente au fur et à mesure que l’on monte les échelons de la chaine alimentaire. Les grands prédateurs comme la Murène Verte sont donc les plus susceptibles de provoquer un empoisonnement.

Murène Vipère (Enchelycore nigricans)
Murène Vipère (Enchelycore nigricans)

Murène Vipère (Enchelycore nigricans)

La Murène Vipère est de couleur brune caractérisée par une mâchoire très incurvée aux dents impressionnantes. Les yeux sont noirs avec un contour de couleur orangée. Sa taille est inférieure au mètre.
Sédentaire et discrète, elle vie dans le massif corallien à proximité des étendues de sable. Difficile à voir, elle se réfugie dans sa cachette quand on essaie de l'approcher. Cette murène ne sort de son trou que la nuit pour se nourrir.

Murène porcelaine, Murène dorée (Gymnothorax miliaris).
Murène porcelaine, Murène dorée (Gymnothorax miliaris).

Murène porcelaine, Murène dorée (Gymnothorax miliaris).

Avec la murène noire, c’est la plus commune des murènes de Guadeloupe.
La murène Porcelaine est de couleur variable le plus souvent, généralement brune avec de très nombreux petits points jaune dorée. La version claire possède des motifs réticulés sur un fond crème.
Elle est moins bien armée que ses sœurs, la bouche est petite de couleur blanche et les dents sont minuscules. Elle possède deux courtes narines à l’extrémité du museau.
Elle peut mesurer pour les plus grandes jusqu'à 60 centimètres. La murène Dorée se nourrit de petits invertébrés : mollusques, crustacés, ophiures …
Curieuse et peu craintive, elle n’hésite pas de sortir la tête de sa cachette pour observer les plongeurs et viendra même vous pincer si vous mettez la main trop prés de son trou.

Murène à gueule pavée, Murène à chaînons (Echidna catenata).
Murène à gueule pavée, Murène à chaînons (Echidna catenata).

Murène à gueule pavée, Murène à chaînons (Echidna catenata).

La murène à Gueule Pavée est une petite murène de 70 centimètres qui vit à faible profondeur de la surface à une dizaine de mètres dissimulée dans les débris corallien.
Elle se distingue par sa coloration est noire avec des bandes jaunes étroites et irrégulières sur tout le corps. Elle possède un museau arrondi armé de dents courtes émoussées et broyeuses.
Elle se nourrit de crabes et mollusques.
Comme les autres murènes, c’est un prédateur nocturne qui sort de sa cachette qu’à la tombée de la nuit pour se nourrir.
On la voit peu car à la moindre alerte elle se cache. La murène à Gueule Pavée n'est pas du tout agressive et vous aurez bien du mal à la faire sortir de son trou, même avec de la nourriture.

Le baiser à la Murène
Le baiser à la Murène
               Prenez le temps de les observer, vous verrez que ce sont des animaux inoffensifs et fascinants.

Venez découvrir avec nous la biodiversité marine de Guadeloupe en faisant un stage de biologie !
  • Adresse du club : 25, bd. A. R. Boisneuf - 97 117 Port-Louis Guadeloupe
  • Réservation téléphone : 0590 22 87 27
  • Formulaire de contact