Club, école et centre de plongée Guadeloupe de Port Louis dirigé par Christophe et Eric





Club Eden Plongée
25, bd. A. R. Boisneuf
97117 Port-Louis Guadeloupe
==> Tel : 0690 68 12 27
Tous les jours.
Rendez-vous 8 H 30 et 13 h 30




La reproduction des éponges.

Des œufs en grappe et un nuage de spermatozoïdes.


Rédigé le Mardi 13 Juin 2006 à 15:58 | Lu 23789 fois


Les éponges utilisent plusieurs procédés pour se reproduire : par bourgeonnement ou de façon sexuée. Certaines sont hermaphrodites et d’autres ont des sexes séparés. C'est le cas de l'éponge Agelas dispar.


Photo Alain Goy
Photo Alain Goy
Les éponges ou spongiaires sont considérés comme les plus simples des animaux pluricellulaires (métazoaires).
Ce sont des animaux filtreurs actifs. L'ensemble de l'organisme est parcouru par un courant d'eau dans lequel l'oxygène et la nourriture sont prélevés et les produits des déchets rejetés.
Bien que certaines éponges soient hermaphrodites, d'autres sont des individus de sexes séparés et sont ovipares comme Agelas dispar.

Photo Alain Goy
Photo Alain Goy
Chez Agelas dispar, nous trouverons donc des éponges de sexes mâles et d'autres de sexes femelles.

Les éponges ne peuvent pas se déplacer. Afin de palier à cette difficulté elles ont développé un mode de reproduction original.
 

Photo Alain Goy
Photo Alain Goy
A un signal donné, les éponges femelles vont émettrent des ovocytes par leurs oscules. Ces ovocytes émis en grappe restent accrochés à l'éponge femelle par un mucus et forment un voile qui ondule au gré du courant.

Photo Alain Goyeau
Photo Alain Goyeau
Puis ça va être autour des éponges mâles de libèrer les spermatozoïdes en pleine eau, formant un nuage très dense qui va être emporté par le courant.

Photo Alain Goyeau
Photo Alain Goyeau



Ainsi, la fécondation des ovocytes donnera naissance à une larve cillée qui nagera quelques heures avant de se fixer et de se métamorphoser.

Cette observation de reproduction d'éponges Agelas dispar a été faite à Port Louis le lundi 12 juin 2006.

Photo Alain Goy
Photo Alain Goy