Club, école et centre de plongée Guadeloupe de Port Louis dirigé par Christophe et Eric





Club Eden Plongée
25, bd. A. R. Boisneuf
97117 Port-Louis Guadeloupe
==> Tel : 0690 68 12 27
Tous les jours.
Rendez-vous 8 H 30 et 13 h 30




Des animaux sans squelette, les Corallimorphaires.

A mi-chemin entre les coraux et les anémones de mer.


Rédigé le Dimanche 15 Juin 2014 à 14:28 | Lu 1246 fois


Les corallimorphaires appartiennent à l’embranchement des Cnidaires au même titre que les Coraux, les Méduses et les Anémones.


En forme de disque aplati, solitaire ou en groupe vous avez forcément croisé des Corallimorphaires lors de vos plongées explorations dans le Parc National de Guadeloupe et vous les avez surement pris pour des anémones. A Eden Plongée nous vous apprendrons comment différencier les Corallimorphaires des anémones

Corallimorphaire verruqueux Discosoma sanctithomae. Les tentacules partent comme des rayons vers l’extérieur.
Corallimorphaire verruqueux Discosoma sanctithomae. Les tentacules partent comme des rayons vers l’extérieur.

Un peu de systématique.

L’embranchement des Cnidaires.
Le nom de Cnidaire vient du Grec knidê qui veut dire ortie. Ce sont des animaux aquatiques dont la forme générale évoque celle d’un sac, bordé par des tentacules possédant des cellules urticantes ou cnidoblastes.

La classe des Hexacoralliaires.
Les Cnidaires se divisent en deux classes dont les Hexacoralliaires. Ils sont caractérisés par un nombre de tentacules lisses de six ou multiple de six. Certains possèdent un squelette calcaire d’autres non et vivent solitaires ou en colonies.

Discosoma sanctithomae replie sa corolle pour ingérer sa proie.
Discosoma sanctithomae replie sa corolle pour ingérer sa proie.
L’ordre des Corallimorphaires.
Les Corallimorphaires apparaissent sous la forme de disques mous possédant une bouche centrale.
Les tentacules partent comme des rayons vers l’extérieur à partir du centre du disque buccal et forment des cercles concentriques qui progressivement augmentent de diamètre.
Ils se confondent facilement avec les anémones.
Ce sont des animaux carnivores qui capturent leur proie en la paralysant ou en la tuant avec le venin des cellules urticantes qui équipent les tentacules.

Corallimorphaire de Floride - Ricordea florida

Corallimorphaire de Floride - Ricordea florida
La forme solitaire du Corallimorphaire de Floride peut atteindre 8 cm.
Les individus coloniaux issus d’un clone sont plus petits et forment de véritables tapis.
Le disque buccal est plus ou moins circulaire. Les tentacules forment de petites perles arrangées en ligne radiale en partant du centre souvent vertes mais peuvent être jaunes ou orangées.
Les individus possèdent plusieurs bouches, leur nombre pouvant aller de 2 à 7.

Corallimorphaire Jongleur - Corynactis caribbeorum

Coralllimorphaire Jongleur - Corynactis caribbeorum
Le Corallimorphaire Jongleur est un polype solitaire, qui déploie ses tentacules translucides uniquement de nuit. Ses tentacules sont terminés par une boule de couleur orangée.
C’est la présence de ces balles qui lui à valu le nom de Corallimorphaire Jongleur, elles contiennent une forte densité de cellules urticantes.
On peut le rencontrer en Guadeloupe en plongée de nuit dans les zones sableuses au pied du récif.

Corallimorphaire Ombrelle - Discosoma neglecta

Corallimorphaire Ombrelle - Discosoma neglecta
Le Corallimorphaire Ombrelle est généralement solitaire, mais il arrive qu'on trouve de petits groupes de quelques individus très proches avec le même motif de coloration, résultant d’une multiplication clonée.
Des lignes claires rayonnant à partir du centre font vaguement penser à une ombrelle retournée.
Sa couleur est très variable du marron uniforme au vert avec des irisations et des taches plus foncées. C’est la présence d'algues symbiotiques (zooxanthelles) qui lui confèrent ses couleurs.

Corallimorphaire Verruqueux - Discosoma sanctithomae

Corallimorphaire Verruqueux - Discosoma sanctithomae
Le Corallimorphaire Verruqueux vit en solitaire ou le plus souvent en petits groupes issus d’un même individu par clonage.
Il a l’aspect d’un disque dont la surface est couverte de petites expansions qui sont les tentacules oraux. Les tentacules sont courts, épais et fourchus ou ramifiés et ressemble à des verrues.
La bouche légèrement protubérante s’ouvre au milieu du disque.
Si une proie entre en contact avec les tentacules le disque se referme en quelques secondes enveloppant complètement sa proie.

Venez découvrir avec nous la biodiversité marine du Parc Nationale de Guadeloupe en faisant un stage de biologie  !
  • Adresse du club : 25, bd. A. R. Boisneuf - 97 117 Port-Louis Guadeloupe
  • Réservation téléphone : 0590 22 87 27
  • Formulaire de contact